Numérique

Lorraine Université d’Excellence

Lorraine Université d'ExcellenceA l’issue de la phase de sélection de l’appel d’offre IDEX/ISITE, dans le cadre de la seconde vague des appels à projets investissements d’avenir, le dossier Lorraine Université d’Excellence (LUE) a été sélectionné par le jury international.

Une démarche engagée depuis septembre 2014

Dans le cadre du second Programme d’Investissements d’Avenir et de l’appel d’offre IDEX/ISITE, l'Université de Lorraine s’est engagée, dès septembre 2014, dans la préparation puis le dépôt, en janvier 2015, d’une candidature intitulée Lorraine Université d’Excellence (LUE). Le consortium implique des membres fondateurs (UL, CNRS, INRA, INRIA, INSERM, CHU, AgroParitech et GeorgiaTech Lorraine), des universités et établissements partenaires, des acteurs de l’innovation et du développement économique. L’ensemble des collectivités territoriales lorraines a apporté un soutien fort au projet.

À l’issue de l’audition des porteurs de projets, en avril 2015, le jury international a présélectionné le dossier lorrain. Prenant en compte la réalité du potentiel scientifique et de l'ancrage socio-économique du projet lorrain, le jury a conseillé d’orienter la candidature vers un ISITE (Initiatives-Science - Innovation – Territoires - Economie), avec notamment un cœur de compétence en ingénierie. Comme à chaque étape du projet où les différentes instances de gouvernance de l’Université ont été consultées, le Sénat Académique du mois de juin 2015 a validé le choix d’une reconfiguration du dossier initial vers une proposition centrée sur l’ingénierie en réponse à des défis sociétaux.

Un dossier final sur l’ingénierie en réponse à des défis sociétaux

Suite à la phase de présélection et afin de rendre le dossier plus légitime en présentant des exemples concrets et réalistes et de pouvoir s’engager très vite dans le dispositif, le choix a été fait de mobiliser et de partager encore davantage avec les communautés scientifiques de tous les secteurs pour travailler à des trajectoires, de renforcer le dialogue avec le monde socio-économique (grands groupes, PME, start-up) pour sceller et développer des partenariats avérés.

Le 19 janvier dernier, Pierre Mutzenhardt (président de l'Université de Lorraine) a présidé une délégation composée de Sylvain Allano (directeur scientifique de PSA Peugeot-Citroën), Alain Fuchs (président du CNRS), François Houllier (président directeur général de l’INRA), de Karl Tombre (coordonnateur du projet pour l’UL), qui a présenté le projet devant le jury international. Huit candidats avaient été présélectionnés en avril dernier (Grenoble, Lille, Nice pour les IDEX, Paris-Est, Clermont-Ferrand, Montpellier, Bourgogne Franche-Comté, Lorraine pour les ISITE). Après les délibérations du jury et échanges avec le ministère, les projets de Grenoble et de Nice ont été retenus dans la catégorie IDEX, le projet de Bourgogne Franche-Comté et le projet LUE ont été retenus dans la catégorie ISITE.

L’initiative doit donc permettre de déployer l’ensemble des dimensions de l’ingénierie systémique en articulant recherche et formation, formations initiale et continue, dynamique pluridisciplinaire pour apporter des réponses globales et appropriées à chacun des 6 défis sociétaux retenus, sur des trajectoires de développement à 4 et 10 ans. :

  • la maîtrise de l’ensemble de la chaine de valeur des matériaux,
  • la gestion durable des ressources naturelles et de l’environnement,
  • le développement des énergies du futur et l’accompagnement de la transition énergétique,
  • la confiance dans le monde numérique,
  • l’ingénierie au service de la santé et du vieillissement,
  • l’intelligence économique et l’ingénierie des connaissances

Le budget demandé (de l’ordre de 10 millions d’euros par an sur 10 ans) doit être encore discuté avec le ministère et le commissariat général à l’investissement durant les prochaines semaines.

Liens bas de page