Numérique

Instances et associations

Les doctorants peuvent s’impliquer dans la vie collective de l'établissement, soit comme représentants élus dans différentes instances de concertation, soit à travers des activités associatives.

En ce qui concerne les instances universitaires, la représentation des doctorants est prévue :

  • au Conseil scientifique de l'établissement : l'un des collège est dédié aux doctorants et leur offre 5 sièges de titulaires et 5 sièges de suppléants. D'autres doctorants sont en position d'être électeurs et élus sur d'autres collèges dés lors qu'ils ont un statut de salarié de l'établissement.
  • Dans les conseils des écoles doctorales : 20% des membres du conseil de chaque école doctorale est constitué de doctorants de cette école, élus par leurs pairs
  • au CLED
  • dans les conseils des laboratoires, mais aussi, à l'Université de Lorraine, les conseils de pôles scientifiques : chaque laboratoire et chaque pôle précise l’existence de cette représentation et ses modalités dans son règlement intérieur

Par ailleurs, il est tout à fait légitime que des doctorants puissent, au titre d'étudiants, se porter candidats, dans le collège des étudiants d'autres conseils : Conseil d'administration, Conseil de la Formation, Conseil de la Vie Universitaire.

Trop souvent, les doctorants négligent ces possibilités de participer à la vie collective et d'y faire entendre leur voix.

Les doctorants peuvent également s'organiser en associations.

Celles-ci peuvent être des acteurs dynamiques au sein de l'université mais aussi un facteur de cohésion entre étudiants et diplômés : assurer une solidarité entre ses membres, faciliter les relations, développer des projets spécifiques...

A l'Université de Lorraine, il existe deux associations des doctorants et docteurs : 

Les doctorants et docteurs peuvent également s'appuyer sur des associations nationales comme la Confédération des jeunes chercheurs et l'Association Nationale des Docteurs (ANDès)

Liens bas de page